La fin du XVIe siècle est marquée par de nombreuses épidémies de peste. En 1598 la plupart du peuple meurt. (Archives paroissiales)

MONTGELLAFREY tout au long de son histoire est marqué par les incendies, la famine et le dépeuplement.

Durant la seconde moitié du XVIIe siècle la population a tendance à augmenter. L'Eglise paroissiale, devenue trop petite, est alors agrandie en 1698 ainsi qu'en témoigne l'inscription "16 EBD CBD Frères 98" sur le mur extérieur côté Choeur.

Le 13 avril 1842, la Paroisse va être séparée en deux à la demande des habitants d'en bas qui ont mis en avant les difficultés pour se rendre à l'église à travers les ravins provoquant de nombreux accidents mortels.
Le 28 octobre 1842, le Sénat de SAVOIE homologue la nouvelle paroisse de SAINT FRANCOIS de SALES


C'est en 1901 que la population connaîtra son apogée avec 842 habitants. C'est aussi l'année où la route, commencée en 1898, arrive au Chef-lieu.
Toujours cette même année les habitants des hameaux d'en bas demandent à être érigés en commune indépendante. Ce qui leur sera accordé en 1904 sous le nom de SAINT-FRANCOIS-sur-BUGEON qui, avec le développement de la station de ski, prendra le nom de SAINT FRANCOIS LONGCHAMP (1969)

Le Village de MONTGELLAFREY a dû exister avant l'an mille, mais les premières traces écrites ne vont pas au-delà de la fin du XIe siècle. Le territoire, à l'époque, s'étendait sur les deux versants : l'ADRET et l'UBAC où se situaient les hameaux de l'ENVERS (les COVATIERES, l'EPALUD, BON MOLLARD, COMBLIERE et le PLANEY).
Le Village relève à cette époque de la Vicomté de la CHAMBRE

2

L'Eglise est signalée pour la première fois dans un document de 1358. Elle est sous le vocable de Saint THEODULE, le Saint Patron des vignerons et Saint LAURENT martyr.

La façade de l'église Saint Théodule est très sobre mais dès que l'on passe le seuil on entre dans un tout autre monde fait de dorure, de richesse, de peintures anciennes.

1

Au hameau du Replat, en 1650, la chapelle est dédiée à Notre Dame des Anges et à Saint-Bernard, patron des alpinistes.

 

 

 

 

Au début du XVIIIème siècle, elle menace ruine. Les habitants de Montgellafrey font alors les réparations nécessaires et présentent une requête à leur évêque pour sa réouverture.
A la fin du XVIII ème siècle, l'état de la Chapelle est à nouveau si mauvais quelle est interdite.
En 1928 est construit le refuge "Touring club de France du Col de la Madeleine" à la place l'ancienne Chapelle dédiée à Sainte Madeleine.

Evolution de la Population à Montgellafrey
1901 = 842 habitants // 2007 = 72 habitants // 2013 = 68

A la suite de la guerre les exploitations agricoles ne suffisaient plus à nourir les familles. Les jeunes se sont tournés vers les villes et exerçaient les métiers qu'ils trouvaient sur Paris principalement :

- écailler

- Chauffeur de Taxi

- Déménageur de coffre-fort

- Garçon de café

Malheureusement le développement de la commune ne s'est pas fait assez tôt pour garder nos jeunes au Pays.

Petit village typique à fleur de Montagne, MONTGELLAFREY a conservé son cachet savoyard ancien et vous fait découvrir ses greniers. Ces petites maisons de bois éloignées des bâtiments d'habitation, protégeaient des incendies, aussi bien les objets et documents de valeurs que les costumes et le blé.

 

Les FOURS à PAIN sont toujours en activités. Celui du chef-lieu a été rénové en 1991.

 

Lors de la fête du pain le village s'anime autour du Four. C'est l'occassion de renouer avec les traditions et de se retrouver pour un moment convivial

 

 

 

ci-contre un exemple de Maisons "à jambes" ou "à colonne" qui s'adaptent au terrain.

 

il y a également 66 greniers qui sont dispersés à travers les hameaux. ils portent en eux tout un pan de l'histoire de la vie locale. Au Chef-lieu ils sont concentrés sur la place du four.